Traçabilité & Datamatrix

1. Qu'est-ce que la traçabilité ?

La traçabilité consiste à pouvoir remonter précisément le parcours suivi par un produit de sa production jusqu’au client final.
Ce sujet a une importance particulière pour les produits concernant la santé humaine, comme l'alimentation et les médicaments ou bien la sécurité (aéronautique, automobile, informatique, ...). Elle est utilisée aussi dans le suivi du traitement des déchets, puisqu'un producteur de déchets en est responsable jusqu'à son élimination.
 
Au XXe siècle, la traçabilité s’est développée pour répondre aux besoins industriels et agro-industriels de standardisation et de normalisation exacerbés par les besoins de reconstruction de l'après-guerre et la mondialisation.
Elle inspire des systèmes mondialisés de normalisation (ex : systèmes ISO). Elle passe par la généralisation de la notion de numéro de série, ensuite déclinée en code barre et Data-Matrix ou dispositifs similaires, éventuellement invisibles, tels que codes magnétiques, ou puces électronique (RFID) , car l'arrivée de la fabrication en série de produits, s’est accompagnée de la possibilité de fraudes à grande échelle ou de produire des erreurs en série. Les lot de production furent donc assortis de numéro identifiant le lot, voire le produit dans le lot, pour permette de retrouver l’origine de séries de produits défectueux, et de retrouver ces produits eux-mêmes, par exemple pour les retirer de la vente.

La traçabilité s’est mise au service de la démarche qualité, de la lutte contre la fraude internationale, et évolue maintenant vers un suivi individualisé des produits divers. Le cheminement est suivi ; quel opérateur a manipulé quel produit et où, avec quelle machine, dans quel endroit.
 
La traçabilité a profité de progrès majeurs, liés à l'informatique et à sa miniaturisation, avec notamment trois outils :
- les codes-barres et codes Data-Matrix, permettant une identification rapide et automatique par lecteur optique.
- les puces de type RFID qui permettent un suivi complet de la vie d'un produit. En effet, elles sont à lecture/écriture et ce à distance (jusqu'à plusieurs mètres) d'une capacité de 64 000 caractères, soit 32 pages de livre environ, et peuvent se reprogrammer plusieurs millions de fois. L'alimentation et l'échange des données en lecture ou en écriture se fait sur une porteuse inductive. La puce électronique n'est pas alimentée.
- les bases de données plus ou moins interconnectées, permettant de suivre un grand nombre de références et d'effectuer des recoupements de manière automatisée.
 
Intérêts de la traçabilité
La traçabilité joue un rôle important dans la qualité : si l'on s'aperçoit qu'un élément de production est défaillant, la traçabilité permet de savoir quels produits sont passés par cet élément, d'agir de façon curative sur ceux-ci pour assurer la conformité du produit (résolution du/des problèmes et remise en conformité, destruction, rappel, ...), et de réaliser une analyse du problème en amont et aval pour mettre en place des actions correctives.


2. Qu'est-ce qu'un code Data-matrix ?

Le code Data-Matrix, développé à la fin des années 80 aux Etats-Unis, est le représentant le plus connu de la famille des codes 2D. La version la plus actuelle et la plus sûre est celle du code Data-Matrix ECC 200. La taille du code rectangulaire est variable, les symboles sont carrés. Ce code Data-Matrix est standardisé auprès de l'AIM International, la spécification y est disponible.

 
Le code Data Matrix comprend 4 composants principaux :
- La ligne fixe de limitation (coin). Elle sert à la reconnaissance de l'échantillon et est utilisée pour le calcul de l'inclinaison du code Data-Matrix.
- La limite non fermée (coin opposé). Elle sert à l'identification du nombre de lignes et de colonnes. C'est ce qu'on appelle la densité de la matrice. Pour le code ECC 200, l'élément dans le coin en haut à droite est blanc.
- La zone de mémoire. Elle contient l'information binaire sous forme codée. La taille de la cellule donne outre le nombre d'informations possibles.
La zone de repos. Cette zone vide entoure le code Data-Matrix. Elle contient pas d'information ni sert à l'orientation. Elle est large d'un champ ou d'une ligne.
On cherche pour l'orientation du code le coin de rencontre des lignes de limitation horizontale et verticale. Pour les codes plus grands, on emploie également des barres d'orientation de grille.
 
Ce code permet de coder jusqu'à 1 558 caractères ASCII et spéciaux (jeu de caractère étendu, 8 bits) ou 2 334 caractères ASCII (7 bits) ou 3 116 chiffres.
La correction des erreurs de Reed-Solomon apporte une grande intégrité des données.
Une reconstruction du contenu des données est possible même si des parties du code ont été recouvertes ou détruites.
 
Avantages du code Data-Matrix
- Flexibilité de la taille de l'application,
-Très grande dansité d'informations sur un tout petit espace,
- Tout angle de lecture est possible sans problème,
- Code adapté au marquage direct (laser, micro-percussion, ...) car il est peu exigent en terme de contraste et de qualité de reproduction (contraste nécessaire plus faible que pour le code à barres,
- Correction des erreurs par algorithme de Reed-Solomon ; jusqu'à 25% du code peut être détruit.